Home Chambre de bébé Peinture pour chambre bébé : comment choisir ?

Peinture pour chambre bébé : comment choisir ?

peinture toxique nocive chambre bébéSaviez-vous que la peinture appliquée sur les murs était l’une des sources de pollution les plus importantes dans la maison ? Une bonne raison de faire très attention aux produits employés pour préparer la chambre de bébé ! Car la peinture murale qui risque de dégager des particules toxiques dans sa chambre pendant des années.

Les peintures classiques contiennent du formaldéhyde

Les peintures que l’on trouve traditionnellement dans le commerce sont des cocktails de produits chimiques, qui dégagent des COV (composés organiques volatiles) et notamment le formaldéhyde, classé comme « cancérigène certain » par le Centre international de recherche sur le cancer, un organisme rattaché à l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les effets possibles de ce formaldéhyde sont nombreux: asthme de bébé, allergies, vertiges, nausées, irritations des yeux et des muqueuses, mais aussi, dans les cas extrêmes, cancers de la cavité buccales ou des fosses nasales, leucémies…Ce qui le rend encore plus dangereux, c'est qu'il est présent dans toute la maison: vernis, colles, produits ménagers, meubles en aggloméré, matériaux d’isolation, vitrificateurs…. Le formaldéhyde est aussi très persistant puisque, même des années après leur application, les peintures murales relâchent toujours dans l’atmosphère ces particules polluantes.

Les peintures « glycéro » :  à bannir !

De toute façon, rien qu’à l’odeur, vous aviez déjà deviné qu’elles n’étaient pas composées d’eau de rose ! Et puis elles sont de moins en moins présentes dans les rayons des magasins de bricolage. Ouf ! Mais certains pensent encore qu’elles sont indispensables pour leur solidité et la brillance de leur laque. Il est temps de se débarrasser de ces idées reçues. Les composants de ces peintures dites « à l’huile », associés au White Spirit utilisé pour les diluer et nettoyer le matériel, sont catastrophiques pour l’environnement et pour notre santé !

Les peintures « acryliques » ne sont pas mieux.

Les peintures dites « à l’eau », ou acryliques sont certes moins polluantes que leurs versions « glycérophtaliques », mais elles sont loin d’être parfaites ! Les solvants dangereux sont remplacés par de l’eau, mais il reste quantité de composés chimiques dans les liants, les pigments… Non seulement certaines contiennent quand même des formaldéhydes mais en plus,  le plus souvent, des éthers de glycol.

Alors, quelle peinture non-toxique pour la chambre de bébé ?

L’utilisation des peintures classiques est à éviter dans l’environnement d’une femme enceinte, qui transmet les toxiques à son futur bébé par le sang du cordon ombilical.
Elles sont doublement à éviter dans la chambre d’un enfant où, les premiers mois de sa vie, il va passer la plupart de son temps. Un tout-petit est beaucoup plus sensible qu’un adulte aux polluants qui l’entourent. Même en faibles concentrations, le formaldéhyde peut entraîner divers troubles immédiats chez un enfant mais également des troubles plus graves, à plus long terme…(voir plus haut)

Les alternatives naturelles pour peindre la chambre de votre bébé

Dans les peintures dites « naturelles », les composants chimiques ont été remplacés par des ingrédients naturels : huile de lin, chaux, caséine, pigments naturels… Les marques leaders sont: Natura, Biofa, Biorox… Les prix sont un peu plus élevés mais il s’agit d’un investissement essentiel pour votre santé et celle de bébé. Côté qualité, les peintures naturelles sont équivalentes à leurs concurrentes conventionnelles.  Il n’existe pas encore de peinture "garantie écologique", mais seulement des marques qui affichent des labels, preuve d’une volonté de limiter les dégâts causés à l’environnement:
• La norme NF environnement garantit un impact réduit du produit sur l’environnement : absence de métaux lourds (plomb, arsenic, mercure…) et taux limités de COV.
• L’écolabel européen certifie également l’absence de métaux lourds et répond à certaines exigences sur les teneurs en COV.

Si le cœur vous en dit, il est aussi possible de fabriquer votre peinture vous-même avec divers ingrédients naturels : lait, huile de lin, chaux éteinte, craie… Ou, moins compliqué, de créer votre couleur sur-mesure en ajoutant divers pigments naturels à une base naturelle. Vous trouverez les recettes sur internet.